dimanche 25 septembre 2016

Coups de poing entre militants d'extrême droite turcs et flamands



[RésistanceS.be – Mercredi 21 septembre 2016]





CONFLIT INTERNE CHEZ LES NATIONALISTES – Il y a quelques années, l'extrême droite turque présente dans l'immigration en Flandre avait reçu le soutien des purs et durs du mouvement nationaliste flamand. Samedi, une manifestation antiturque dans un quartier populaire de Gand a dégénéré en affrontements violents entre militants d'extrême droite flamands d'un côté, nationalistes turcs de l'autre – par Mazyar Khoojinian


Samedi dernier, en début d'après-midi, le Voorpost organisait à Gand une manifestation contre l’intégration de la Turquie à l’Union européenne, sous l’intitulé « Hou Turkije Buiten Europa ! ». Voorpost est un « groupe d'action nationaliste » créé en 1976 et qui participa deux ans plus tard à la création du parti d'extrême droite Vlaams Blok (VB), actif depuis 2004 sous le nom de Vlaams Belang.

Dans la mouvance fasciste turque

L’affiche annonçant l’évènement ciblait à la fois le président turc Recep Tayyip Erdogan, accoutré en sultan ottoman, et la population émigrée turque d’Europe, illustrée par une carte reprenant la proportion de Turcs résidant dans chacun des pays européens. Permise par les autorités locales, cette manifestation rassemblant une centaine de personnes se tenait sur la place Edmond Van Beveren, dans le Bloemenkenswijk, un quartier populaire où vivent notamment de nombreuses familles d’origine turque. C’est également non loin de là que se trouve la mosquée Tevhid (Unicité), affiliée au plan religieux à la Fédération islamique de Belgique, de la tendance de la « Vision nationale – Milli Görüş », et au plan socioculturel au Turkse Unie van België/Belçika Türk Dernekleri Birliği, une fédération d’associations reconnue et subsidiée par la communauté flamande, réputée pour ses liens avec le Büyük Birlik Partisi (BBP, en français : Parti de la Grande unité), un parti fascisant issue d’une dissidence du Parti d’action nationaliste (MHP), la plus importante formation d'extrême droite en Turquie et dans la diaspora turque. Le MHP est également connu par les activités des « Loups Gris », son mouvement militant responsable d'opérations violente contre leurs nombreux ennemis.

Le défilé de samedi des nationalistes flamingants dans ce quartier immigré n'était pas une première.En 2011, c'est le Vlaams Belang qui y avait déjà organisé une manifestation.



Le Voorpost attaqué par des pro-Loups Gris


N’ayant pas été prévenue de la tenue de celle du Voorpost (encore que la police aurait demandé aux commerçants et aux responsables de la mosquée de rester portes closes), une centaine de jeunes turcs, se sont rapidement attroupés pour organiser une contre-manifestation. Sans aucune autorisation, cette dernière fut néanmoins tolérée par les forces de l’ordre présentes sur place.

Au départ pacifique, le rassemblement des nationalistes turcs a pour finir dégénéré. Un autocar amenant des militants du Voorpost fut attaqué avant que la police ne s’interpose entre les deux groupes par le déploiement d’une autopompe et par l’interpellation d’un jeune contre-manifestant.

Aux slogans turcophobes et islamophobes des militants du Voorpost, les jeunes contre-manifestants turcs ne trouvaient rien de mieux que de répondre en faisait le signe de ralliement du « bozkurt işareti » (« geste du loup gris ») (. Une identification claire aux « ülkücü » (idéalistes) du courant nationaliste turc. Complété du chant de l’Ístiklal Marşı (la Marche de l’Indépendance), l’hymne national turc.

Malgré les appels au calme de la police et des responsables politiques locaux d’origine turque, rien n’y fit. Les jeunes turcs en vinrent même à s’attaquer à la police à coups de projectiles avant d’être dispersés par la force.





Jadis alliés, aujourd'hui ennemis

A n’en pas douter, et de l’avis même d’un célèbre journaliste de la presse turcophone de Belgique, connu pour ses prises de positions nationalistes pro-gouvernemntales , le Voorpost a réussi son opération de provocation en transformant sa manifestation à vocation raciste en une « banale » altercation entre groupes fascistes.

Le temps où des militants du Vlaamse militanten orde (VMO), l'organisation d'extrême droite d'action dont le Voorpost est le successeur, et du Vlaams Belang aidaient les les nationalistes fascistes turcs à s’organiser à Anvers est bel et bien révolu !



MAZYAR KHOOJINIAN
Article diffusé simultanément par Suffrage-universel.be




PLUS D'INFOS ?
Quelques liens vers des articles du journal RésistanceS.be




© Article du journal en ligne  RésistanceS.be | Bruxelles | 21 septembre 2016 | info@resistances.be | Archives (1997-2014) : www.resistances.be | RésistanceS.be est aussi sur FACEBOOK ICI