Rupture du cordon sanitaire par Emir Kir (PS) déjà en 2018

[RésistanceS.be – Jeudi 5 décembre 2019 / 19 h 28, modif. 22 h 01]

Délégation de maires turcs à la maison communale de Saint-Josse.
Deux de ceux-ci sont membres de l'extrême droite turque. Ils ont été reçus
par le bourgmestre PS Emir Kir - Photo DR-réseau social.
_____________________________________________

UN CHEF DU PS MULTI RÉCIDIVISTE - Le bourgmestre PS de Saint-Josse a accueilli cette semaine deux maires turcs d'extrême droite. En été 2018, Emir Kir avait déjà rendu une visite à un autre maire. Également membre du MHP, le parti d'action nationaliste directement lié à l'organisation violente des Loups gris. Pour RésistanceS, l'Observatoire belge de l'extrême droite, il serait incompréhensible que le PS ne sanctionne pas Emir Kir. Un politicien qui banalise, depuis plus de dix ans, la droite radicale, conservatrice, nationaliste, négationniste et traditionaliste religieuse à Bruxelles.

L'actuel député-bourgmestre socialiste de la commune bruxelloise de Saint-Josse et ancien Secrétaire d'
État sous le gouvernement régional bruxellois de Charles Picqué (PS), a reçu officiellement, ce mardi, dans sa maison communale, une délégation de maires turcs, dont deux sont membres du Parti d'Action Nationaliste (MHP), formation politique d'extrême droite directement liée à l'organisation violente des Loups Gris.

Par cet accueil, Emir Kir (51 ans) a rompu le cordon sanitaire isolant l'extrême droite. Il banalise ainsi cette dernière. Depuis plus de dix ans déjà, il est connu pour ses positions ambiguës sur le génocide des Arméniens commis par l'Empire Ottoman et sa proximité avec le milieu nationaliste, conservateur, négationniste et traditionaliste religieux lié au président Recep Tayyip Erdogan.

Dans un communiqué, le PS bruxellois a déclaré, par la voix de son nouveau président, Ahmed Laaouej, qu'il « ne cautionne pas la réception par Emir Kir de mandataires du MHP. La lutte contre l'extrême droite ne peut souffrir d'exception. Aucune forme de complaisance n'est acceptable ». RésistanceS se félicite de la réaction rapide d'Ahmed Laaouej. Il s'agit cependant d'un premier pas. 

Pour RésistanceS, il serait incompréhensible que le Parti socialiste ne sanctionne pas Emir Kir. Il ne peut être question de dénoncer – avec raison – la N-VA quand elle discute avec le Vlaams Belang, et permettre qu'un de ses élus reçoive impunément des maires turcs liés à l'extrême droite.




DÉJÀ EN 2018 LORS D'UNE VISITE À EMIRDAG

La photo ci-dessus a été diffusée sur le réseau social Facebook, le 27 juillet 2018, puis récupérée par le journal RésistanceS. Elle montre Emir Kir, le bourgmestre PS de Saint-Josse, avec Uğur Serdar Kargin. Maire de la ville d'Emirdag, d'où provient la majorité des Turcs de Bruxelles, ce dernier est membre dMilliyetçi Hareket Partisi (MHP), en français : Parti d'Action Nationaliste. Fondé en 1958, le MHP est la formation historique de l'extrême droite turque, avec l'organisation violente des Loups gris. Les liens entre ces derniers et le MHP sont directs.

Ex-étudiant en sciences politiques à l'Université Libre de Bruxelles (ULB) et souvent bien briefer par les services politiques de l'ambassade de Turquie en Belgique, Emir Kir ne pouvait pas ignorer l'appartenance idéologique d'Uğur Serdar Kargin. Au niveau du corpus doctrinal, le MHP est le parti-frère en Turquie des partis d'extrême droite actifs en Europe, du Rassemblement national, le nouveau nom du Front national qu'avait fondé en 1972 Jean-Marie Le Pen, au Vlaams Belang.

Depuis de longues années, Emir Kir est intouchable au PS grâce à son statut de grand faiseur de voix. Aujourd'hui, le Parti socialiste est au pied du mur. Il ne peut transiger avec ses valeurs pour des raisons électoralistes. Les dirigeants socialistes doivent prendre des sanctions qui s'imposent, après avoir examiné le cas Kir dans le cadre de la commission de vigilance du PS.

Pas de complaisance avec l'extrême droite, qu'elle soit française, belge ou turque, ni avec ses complices !





 RésistanceS.be     Observatoire belge de l'extrême droite



Déjà en 2006, le journal RésistanceS le dénonçait !


LISEZ AUSSI comme Ahmed Laaouej,
le nouveau président de la fédération bruxelloise du PS,
LE JOURNAL de résistances, le périodique papier de l'asbl RésistanceS et de son web-journal RésistanceS.be
CLIQUEZ ICI





RésistanceS.be est aussi sur FACEBOOK  
CLIQUEZ ICI









© Article du web-journal de RésistanceS | asbl RésistanceS | N° 478574442 | Bruxelles | Jeudi 5décembre 2019| info@resistances.be | Archives (1997-2014) : www.resistances.be