mercredi 6 avril 2016

Hooligans et extrême droite, l'expertise de RésistanceS.be dans l'hebdomadaire « Moustique »


[RésistanceS.be – Mercredi 6 avril 2016]


> © Photo RésistanceS.be

DECRYPTAGE DE RESISTANCES.BE – Depuis les incidents survenus à la Bourse, le dimanche 27 mars dernier, avec des hooligans d'extrême droite identifiés par le journal RésistanceS.be, toute la presse en parle. Cette semaine, le news magazine belge Moustique y revient dans le détail. Avec nous.


Le dossier central de l'hebdomadaire belge Moustique, sorti ce mercredi 6 avril, s'intitule « Vivre avec le terrorisme : la tentation de la haine ». Le journal précise, dans l'introduction de ce dossier : « Hooligans, skinheads et autres nazillons ont marché sur Bruxelles pour ''lutter contre Daech''. Et surtout s'opposer à la marche contre la peur et les amalgames. Après les bombes, doit-on craindre les bombera ? Reportage au coeur de ''l'autre menace". »

Réalisé par le journaliste Harold Nottet, avec sa collègue Anne-Cécile Huwart, ce dossier exceptionnel de Moustique revient avec des nouvelles informations intéressantes sur le déroulé exacte des incidents du 27 mars dernier, au coeur de la ville de Bruxelles.

S'adressant au chef de Nation, celui-ci démontre le malaise de son mouvement d'extrême droite, accusé d'avoir infiltré les rangs des hooligans. Ceux-ci ont une image des plus négatives pour la majorité de l'opinion publique. Pourtant, ils représentent une réserve militante importante pour les groupuscules néonazis et néofascistes. L'auteur du dossier conclut alors : « Depuis que le mouvement Nation s'est distancé de ses hooligans les plus durs et de ses skinheads (...), le nombre de ses activistes ne dépasserait pas la trentaine. Les dimanches et jours fériés. ».

Il faut savoir que, depuis 2015, le gros de ses troupes de choc - actif surtout dans « Jeune Nation », la structure de jeunesse du mouvement d'extrême droite - l'a quitté suite à des conflits internes importants. Ces départs ont juste été remplacés que par quelques nouveaux membres. Résultat de ce tourn-over : Nation a quasi toujours le même nombre d'activistes qu'en 1999, soit l'année de sa création. En clair : une progression zéro, malgré une période politique, économique et sociale favorable partout ailleurs à l'extrême droite : en France, en Grèce, en Allemagne, aux Pays-Bas...

> © Photo RésistanceS.be




L'expertise du journal RésistanceS.be 

Pour encore mieux comprendre la mouvance des hooligans d'extrême droite, le magazine Moustique s'est entretenu, pour une interview, avec le rédacteur en chef de notre journal, Manuel Abramowicz. Avec le titre « Foot et bières pour stopper Daech », l'hebdo précise : « Spécialiste de l'extrême droite, Manuel Abramowicz décrypte cette nouvelle forme de hooliganisme qui voudrait casser de l'islamiste. »

Pour lire ce dossier très intéressant et cette interview utile sur un phénomène très peu abordé dans la presse et les études universitaires, rendez-vous chez votre libraire pour vous procurer ce numéro de l'hebdomadaire Moustique. Qui démontre, comme bien d'autres médias, l'importance du journalisme d'investigation du journal RésistanceS.be. Au grand regret des groupes sectaires d'extrême droite ou de la droite populiste tentée par le virage lepéniste.



SIMON HARYS
Membre de la rédaction de
RésistanceS.be




> © Photo RésistanceS.be




© Article du journal en ligne  RésistanceS.be | Bruxelles | Mercredi 6 avril 2016 | info@resistances.be | Archives (1997-2014) : www.resistances.be | RésistanceS.be est aussi sur FACEBOOK ICI





.