dimanche 23 août 2015

Qui était Henry Coston ?

[RésistanceS.be, dimanche 23 août 2015. Extrait du « Dictionnaire des personnalités de l'extrême droite européennes » de RésistanceS.be]

Théoricien antisémite obsessionnel, des années trente jusqu'à son décès, à Caen le 26 juillet 2001, le Français Henry Coston a été le directeur de La Libre Parole, de 1930 à 1940. Portant le sous-titre « La France aux Français ! », ce journal avait été fondé la première fois, en 1892, par Edouard Drumont (1844-1917), l'auteur notamment du célèbre pamphlet antisémite La France juive (édition Flammarion, 1886).

Catholique traditionaliste, Henry Coston anime après la guerre 40-45 la mouvance national-catholique. Sa spécialité est l'élaboration, l'édition et la diffusion de « thèses conspirationnistes » nourrissant ainsi les fantasmes de l'extrême droite voyant partout la patte de la franc-maçonnerie et de la «haute finance vagabonde et anonyme» (dans le langage codifié des antisémites, il s'agit des Juifs).




L'héritier d'Henry Coston est Emmanuel Ratier, un ancien cadre du Parti des forces nouvelles (PFN). Ce dernier est l'auteur de nombreux ouvrages écrits dans le même objectif que son « maitre » (sic) : dénoncer le « pouvoir occulte » qui « dirige » réellement « le monde ».


Les amis belges d'Henry Coston

Lors de sa disparition, en juillet 2001, des hommages lui seront également rendus en Belgique. C'est le cas dans Polémique-Info, journal d'Alain Escada, président de l'association Belgique & Chrétienté et depuis de l'Institut Civitas, un pseudopode de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X, catholique lefebvriste intégriste dissident du Vatican. Un hommage lui sera encore rendu dans Nation-Info, le mensuel du Mouvement Nation, de tendance « national-solidariste », dont le dirigeant-fondateur est l'ancien leader du groupe néonazi L'Assaut.

Dans les années septante, les ouvrages conspirationnistes d'Henry Coston étaient distribués en Belgique par Le Nouvel Europe magazine (NEM), un périodique ayant pour objectif la création d'un grand parti de droite, alliant la droite chrétienne conservatrice, les libéraux populistes et l'extrême droite. Henry Coston exerça une importante influence sur le NEM. Dont le directeur, Emile Lecerf, finira par rejoindre au début des années nonante le Front national belge, lui aussi acquis au corpus costonien.


DICTIONNAIRE DES PERSONNALITÉS DE L'EXTRÊME DROITE EUROPÉENNES





© Notice bibliographique extraite du « Dictionnaire des personnalités de l'extrême droite européennes » du journal en ligne  RésistanceS.be | Bruxelles | Dimanche 23 août 2015 | info@resistances.be | Archives (1997-2014) : www.resistances.be | RésistanceS.be est aussi sur FACEBOOK ICI